HYPERCULTE - Vernissage

Folie ! Hyperculte vernit son deuxième disque "Massif Occidental" qui sortira sur Les Disques Bongo Joe le 26 avril 2019

Pour festoyer tout ça comme il se doit, Hyperculte transforme le Rez de l'Usine en autre chose que d'habitude (surprise!!!) pour accueillir les copains de Blind Butcher, Larry Gus ainsi que les femmes fauchées pour un set DJ K7 endiablé histoire de finir la soirée dans la folie !

HYPERCULTE (Texte de Camille Abele)
Minimalist transpop prekraut postdisco | CH
https://hyperculteband.bandcamp.com/album/massif-occidental

« C’est bien la pire des folies d’être sage dans un monde de fous » scande Hyperculte sur son deuxième album Massif Occidental, véritable cri de liberté musicale, sauvage et joyeux (à paraître fin avril 2019 sur le label Bongo Joe Records). Le duo, formé de la fine fleur de la scène rock expérimentale genevoise - Simone Aubert (Massicot, Tout Bleu) à la batterie, guitare et chant et Vincent Bertholet (Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp) à la contrebasse et chant -, poursuit sa cavalcade folle dans un monde en proie au chaos, pour mieux nous entraîner dans sa transe mêlant disco, pop, kraut, punk et post rock. Rythmiques affûtées, inventivité de la composition, paroles poétiques et engagées, les huit titres de l’album, composés à partir d’improvisations musicales, de fragments de textes littéraires et de slogans politiques, témoignent du regard tranchant – et tranché- des deux musiciens sur notre époque. Les instruments et les voix - un chant féminin travaillé et une scansion masculine plus brute et parlée - bardés d’effets et distorsions en tout genre, dialoguent, se jouent et se répondent. Enregistré à Hambourg, dans le studio de Felix Kubin, To Rococo Rot, Faust, etc., qui confère à l’ensemble une touche electro-pop vintage, ce nouvel album résonne comme un baroud d’honneur, un appel poétique à la résistance pour une « armée de rêveurs ». Entre idéalisme et pessimiste, joie et urgence, Hyperculte confirme la brèche de leurs débuts et affiche sa propre folie avec un Massif Occidental résolument invincible.

BLIND BUTCHER
Abstract, post-punk, psych, lo-fi | CH
https://lux-noise.bandcamp.com/track/blind-butcher-staubsaugerbaby

Formé en 2010, le groupe Blind Butcher, venu tout droit de Lucerne, se définit comme un « duo musical abstrait ». Leurs influences, et les genres qu’ils chérissent, sont nombreux et éclectiques, allant du rock and roll au punk, du suicide disco à la musique country ; mais le genre que le groupe a façonné et qui les décrit le plus précisément, est bien le disco trash. Depuis 2013, et la sortie de leur premier album, le groupe ne s’arrête plus et enchaîne tournées, composition de bandes-son pour le cinéma et le théâtre, et autres projets.

LARRY GUS
Electronic, mediterranean post-pop | Grèce
https://larrygus.bandcamp.com/

Larry Gus est chanteur, producteur et multi-instrumentalisme talentueux. Il peut composer de la musique électronique aux arrangements dociles et voluptueux, mais ses performances live secoue les esprits: il joue chaque seconde comme si sa vie en dépendait! Larry Gus chante aussi le rêve de jeunesse éternelle, les pieds dans le sable. D’ailleurs, les univers soul et disco qu’il explore sont illuminés par l’insouciance et la frénésie d’un été sans fin.
Chant, synthétiseurs, percussions, boîte à rythme, samples

LES FEMMES FAUCHEES - DJ K7

Furieusement anti-consumériste, les femmes fauchées font des clips vidéo dans des endroits pourris, chantent, à l’occasion, deux trois tubes décalés composés par leur soin, vous présentent volontiers leur dernière acquisition électroménagère récupérée au coin de la rue, affectionnent particulièrement l’habit de grand-mère nauséabond du marché aux puces et surtout animent vos soirées avec leurs meilleures K7.

Portes : 20h30
10.- et 5.- membres Kalvingrad
Deviens membre : http://bit.ly/2IcIes0

Concert Alternatif Rock

Organisé par:   Kalvingrad Usine

Voir site officiel

3 mai 2019

Le Rez - Usine – Genève

  • Ouverture des portes à
    20:30
  • Début du concert à
    21:00
Partager sur:
HYPERCULTE - Vernissage