NOX ORAE 2018 - VENDREDI

Nox Orae, 9ème édition – Day 1
Programme du Vendredi 31 août 2018:  :
Ariel Pink (US), Wooden Shjips (US), Fontaines DC (IE), Bike (BR), Flammkuch (CH)


Portes: : 18h30
Début: 19h15
Fermeture: 04h00

Plus d'infos:
www.noxorae.ch
www.facebook.com/festival.NOX.ORAE

Samedi 1er septembre 2018: Fat White Family (UK) + faUSt (DE) + Yossi Fine & Ben Aylon (IL) + Klaus Johann Grobe (CH) + Qujaku (JP)

Organizzato da:   Nox Orae

Vedere la web ufficiale

31 Agosto 2018

Nox Orae – Vevey

  • Le porte aprono a
    18:30
  • Il concerto comincia a
    19:15
Share on:
NOX ORAE 2018 - VENDREDI

Ariel Pink

Depuis le début des années 2000, le monde musical ne cesse de «s’auto-révolutionner» et certains aiment à penser que c’est la notion même d’auteur qui tendrait à disparaître. Pourtant s’il y en a bien un d’important et auquel on se référencera dans le futur, c’est Ariel Pink ! En plus de 20 ans de carrière, le Californien aura livré pas loin de neuf albums, tous salués par la presse spécialisée. Narrations de contes de fée contemporains crasseux et mélancoliques sur cassette ou VHS, ses albums sont des documents sur lui-même à la manière d’un continuel « work in progress ». L’excentrique prince de la pop hypnagogique est un séduisant amalgame d’héritages musicaux, d’un certain génie de la mélodie et de la composition rendues uniques par des méthodes qu’on aurait tort de réduire à l’esthétique lo-fi tant elles sont riches et évolutives. Influence majeure pour déjà deux générations de jeunes artistes, c’est un grand honneur de pouvoir accueillir Ariel Pink à Nox Orae !

Visit Ariel Pink's official website

Wooden Shjips

Le public se remémore sûrement de Moon Duo, présent à l’édition 2017 de Nox Orae. Ripley Johnson revient cette année avec son projet originel, Wooden Shjips, dont il est bon ici de rappeler qu’on ne prononce pas le « j ». Certains se souviennent peut-être de de « West » sorti en 2011 (avec le Golden Gate de San Francisco sur la pochette), album à l’ambiance hantée et bruyante menée par la ligne claire d’un orgue évoquant sans doute Electrelane, le Velvet Underground ou Stereolab. Le groupe californien tire d’ailleurs son nom de « Wooden Ships », un album de Crosby, Stills and Nash paru en 1969. On retrouve d’ailleurs dans leur musique cette puissante envie de prendre le large. Parfois épique comme une sortie de tente matinale lors d’un festival open air, Wooden Shjips offriront en live une bouffée d’air frais réjouissante.

Visit Wooden Shjips's official website

Fontaines DC

Dublin est en feu ! Une météorite au nom paradoxal de Fontaines D.C. a fait exploser l’Irlande et le Royaume-Uni ces derniers mois. Un séisme sensuel de 8.2 sur l’échelle du punk a atteint la Manche, débordante de larmes depuis la mort de Mark E. Smith, et a conduit à une inondation cataclysmique prête à envahir le reste de l’Europe, au centre par la Belgique, au sud par l’Espagne et au nord par l’Islande, jusqu’à atteindre la Suisse en août. Les jeunes Dublinois réunissent belles gueules et bonne attitude Fred Perry dans le respect de leur tradition musicale version Joy Division ou The Fall, chatouillant les références Outre-Atlantique à The Modern Lovers. Le rock irlandais fait son retour sur la scène internationale ! Sláinte !

Visit Fontaines DC's official website

Bike

Fraîchement sorti en mars 2018, « Their Shamanic Majesties’ Third Request  » est le troisième album du septuor brésilien Bike, dont le nom fait certainement référence à une chanson du premier album de Pink Floyd. Pour la petite minute Mojo magazine, « Their Satanic Majesties Request » est le sixième album des Rolling Stones dont le titre sera repris en 1996 par le Brian Jonestown Massacre sous le nom « Their Satanic Majesties' Second Request ». Avec ce disque, le jeune groupe apporte donc sa pierre à l’édifice de sa Majesté chamanique. Au-delà de toutes ces références savantes, l’auditeur est bercé par l’harmonieuse voix de son chanteur et l’envoûtement de la langue brésilienne.

Visit Bike's official website

Flammkuch

Véritable Géo Trouvetou de la Riviera, Flammkuch est l’inventeur de son propre matériel analogique. Il forme avec ses créatures un duo homme-machine, intrépide et imprévisible, entre mission techno et escapades caliente. Matthew Franklin, de son vrai nom, membre du groupe Zahnfleisch (une des étoiles montantes de la région) propose, en solo depuis plus d’un an, des shows électroniques garantis sans laptop et « sans filet, messieurs-dames ». Dans l’attente de la future sortie d’un album, Nox Orae se réjouit d’ores et déjà de son live qui fera taper du pied et tourner les casquettes.

Visit Flammkuch's official website