People In The City 2018

Ab CHF 25,00

Kaufe Tickets

Evénement incontournable de la scène électro hélvétique, People in the City - triple lauréat des Swiss Nightlife Awards - revient faire vibrer la Halle Sévelin, le lieu qui l'a vu naître. Pour son 10ème anniversaire, l'événement aura lieu sur 2 jours!

Organisiert von:   People in the City

Offizielle Website

31. Juli 2018 - 1. August 2018

People In The City 2018
People In The City 2018 - Day 1

People in the City

Gerd Janson

Gerd Janson est le patron du label allemand Running Back. L’écurie aux sorties multiples et à la qualité mesurables par la notoriété du petit logo RB a sans doute caché le génie de ses deux créateurs Gerd et Thorsten Scheu. Mais l’originaire de Mannheim, qui pourrait aussi se targuer de casquettes de Dj et de journaliste s’il n’était pas aussi modeste, a su imposer au fil des années une patte musicale aussi éclectique que passionnée à la maison Running Back. Aujourd’hui, il est sans cesse dans l’avion, entre Tokyo et New York, en s’arrêtant souvent dans la Vieille Europe et ses clubs de renom. Car en plus de ses qualités sus-mentionnés, Gerd Janson a ses résidences et prend souvent ses quartiers d’été au Berghain, à l’intimiste Robert Johnson ou encore jusqu’il y a peu de temps encore au Trouw d’Amsterdam.

Jan Blomqvist

Sa musique est un mélange de Radiohead, Muse, Stephan Bodzin et James Holden. Un équilibre harmonieux et mélodique d'electro-pop mélancholique avec une techno minimale euphorique fait de JAN BLOMQVIST un des artistes montants de la scène berlinoise les plus prometteurs et les plus en vue de la scène européenne.

Atish

Perel

Désormais établie à Berlin, Perel dispose d’une large palette de styles. DJ, productrice et chanteuse, son paysage sonore s’étend de l’indie rock à la synth pop, du disco à la techno. L’Allemande possède un talent particulier pour comprendre et ressentir son public, lui permettant de régaler des foules aussi diverses que variées. Des productions teintées d’une mélancolie analogique acidulée témoignent d’une forte influence des synthétiseurs eighties. Signés – entre autre – sur le prestigieux label de James Murphy DFA Records, ses morceaux sont joués par les plus grands (Dixon, Ame, …). Elle viendra présenter l’étendue de ses talents dans un live hybride le vendredi 15 juin aux Afternatives. Une soirée qui s’annonce éclectique, pour ne pas dire électrique !

Massimiliano Pagliara

Passionné de house psychédélique et d’italo disco extravagante, Massimiliano Pagliara est un homme de goût en matière de musique dansante. Formé à la chorégraphie contemporaine à Milan, il s'installe à Berlin et devient, au fil de son exploration des clubs underground, DJ puis producteur de musique électronique. Sur fond de jacking house beats, son style éclectique et atmosphérique transpire sur le dancefloor comme dans ses productions, qu'il signe seul ou en collaboration (The Rimshooters, Egyptian Nipples ou encore Drei Fragezeichen avec nd_baumecker - Ostgut Ton). Unanimement salués par la presse, ses deux albums solos sortent en 2011 et 2014 sur Live at Robert Johnson, le label du prestigieux club de Francfort dont il est résident.

People In The City 2018 - Day 2

People in the City

Luciano

Lucien Nicolet (Luciano pour les intimes) est tombé dans la musique électronique alors qu'il était très jeune. Tout au long de la seconde moitié des années 90, il a contribué en tant que DJ, producteur et promoteur au développement de la scène au Chili, avec notamment ses amis et collaborateurs Ricardo Villalobos, Dandy Jack, Adrian Schopf, Argenis Brito, etc. À 25 ans, il est aujourd'hui installé avec sa jeune famille à Genève et la musique est sa principale occupation. Il compose ce qu'il serait bon d'appeler du latinotronics, un mélange très intimiste et sensuel de rythmes et d'échantillons qui établissent des ponts durables entre ses origines culturelles suisses et chiliennes. Luciano évolue rapidement et comme une bombe... de talent, il est toujours prêt à s'éclater!

Sonja Moonear

Après une formation musicale classique, Sonja troque son piano pour ses platines et s’achète un Roland R8. Originaire des montagnes suisses, Sonja se fait la main dans la scène underground genevoise avant d’entrer dans la famille de l’étiquette Gigolo International en 2000, elle participe alors à des projets de plus grande envergure avant de se distancier de Gigolo pour être adoptée par Escorteaze. Récemment, elle s’est mise à collaborer avec Luciano, Dimbiman/Zip, Dandy Jack et s’est fait une réputation internationale en mixant dans des clubs partout dans le monde. Sa grande culture musicale, ses goûts musicaux éclectiques et sa redoutable collection de vinyles font d’elle un DJ recherché.

Masaya

Productrice, dj, créatrice d'un label, Masaya assume tous les rôles et multiplie les facettes avec beaucoup de talent et d'intégrité.

Kūn

Kūn: sound/people/philosophy Kūn is sound: a blend of what house and techno music has best to offer, rooted in the tradition of digital art, IDM and g33k culture. Kūn brings together the finest of the electronic legacy with edge-cutting avant-garde.. Kūn is people: a multi-generational duo, defined both by experience and impulse, technology and freshness. Kūn has no physical studio. Rather a studio built completely in the cloud. A place where imagination, gears both acoustic and virtual as well as immateriality can converge through musical design. Kūn is philosophy: both of Asian descent, Kūn's members cherish their name for its meaning of equality and multiplicity. Instrumentalists, vocalists, producers and DJs, they see the dance floor as an open and limitless territory for dialogue, expression and ultimately inner-travel.

Adolpho & Franky

D’un côté Ramon, aka Franky. C’est dans les quartiers populaires de St-Roch, Rue de l’Ale et du Maupas que le DJ a passé sa jeunesse. Et il s’y est tellement plu qu’il y a créé plusieurs commerces. Aux commandes de La Ruche, Le Baz’art Café, l’Hydromel et – plus récemment – le Café du Pont, le barbu à lunettes est aussi à l’aise derrière ses platines que derrière ses fourneaux. De l’autre Fab, aka Adolpho. Une vieille casquette vissée sur sa longue chevelure, ce Morgien a fait ses armes en design graphique à l’ECAL et suit aujourd’hui un master en enseignement. Mais Fab s’exprime autant par la musique que par le dessin. Après trois ans de scène au sein du trio « Das Hutwerk » et d’innombrables concerts en tant que musicien ou organisateur, Fab croise la route de Ramon. C’était il y a cinq ans. Adolpho & Franky sont nés. Depuis, les deux copains ne se quittent plus d’une semelle et concentrent la majeure partie de leur énergie dans leur « duetto techno qui [les] embarque dans de multiples aventures délirantes ».

La Forêt

La musique de cet hibou nocturne trouve ses racines plantées dans les contrées et chemins de traverse de la tech-house. John La Forêt, influencé par le rock, s’identifie comme faisant partie du mouvement House de Chicago. Dj résident au B-Club durant 2 ans. Sous les ailes de Ricky Galliano, il trouva son succès. Sous le nom de scène de John Argento, il fit la tournée des clubs d’Europe, mais aussi des Etats-Unis. Un style qu’il forge patiemment depuis plusieurs années l’a porté aux côtés des plus grands : Miss Kittin et Solomun, jusqu’aux scènes des grands festivals suisses, du Montreux Jazz à Festineuch, et finalement jusqu’au studio pour un nouvel opus qu’il sortira cette année. Affaire à suivre de toute évidence…